"L'Ecrin des Saveurs" à Strasbourg

Publié le par claude la cigogne

 

 On a pas tous les jours...un certain âge, voire...un âge certain.

J'ai pris une année, comme celà, d'un jour à l'autre!

Ne plongeons pas dans la nostalgie, mais voyons plutôt ce que la vie peut encore nous offrir de beau et surtout de ....bon.

Nous voici donc partis, monsieur Cigogne et moi, du coté de la Meinau.

Nous avions entendu parler, en bien , de" L'Ecrin des Saveurs" dont le nom est à lui seul un programme... 

 

Pas forcément facile à trouver, dans un quartier bien loin du Strasbourg pittoresque, au rez de chaussée d'un immeuble comme il en existe tant.

De prime abord, rien d'extraordinaire donc.

 

Poussons la porte, l'accueil est souriant, voici la salle de restaurant. 

( photo CITYVOX)564745 480x480écrin saveurs

Nous nous installons et découvrons la carte.

Certes elle n'est pas d'une longueur démesurée; personnellement je préfère: c'est signe que tout est fait maison et non stocké  "sous vide" et vaguement amélioré comme dans de trop nombreux  restaurants .

 

Alors que nous sirottions un petit apéritif, on nous a demandé gentiment si nous pouvions changer de table, pour des raisons de service: une grande tablée non prévue, venait de s'annoncer.

Nous n'avions aucune raison de refuser, nous voici donc installés ailleurs...à côté d'un groupe de messieurs particulièrement...bruyants..ce que nous faisons gentiment remarquer.

Petit instant de flottement, la patronne vient  s'enquérir du petit souci et nous propose, à nouveau , une autre table. Entre temps les messieurs avaient mis la sourdine, donc nous commençons notre repas, les papilles en éveil.

 

En hors d'oeuvre, Monsieur Cigogne avait choisi des "rillettes de sanglier sur lit de doucette et petit pain taosté aux noisettes" .Je ne suis pas fan des rillettes, j'ai tout de même gouté, et c'était ..fameux..pas au point cependant de me faire regretter mon choix :un excellent " saumon fumé maison accompagné de crème épaisse et agrémenté d'un  caviard d'oeufs de harengs."

J'ai trouvé le saumon particulièrement moelleux, et parfaitement fumé, ni trop comme c'est trop souvent le cas, ni trop peu.

 

Nous avons continué avec du "poulet en croute de trompettes de la mort accompagné d'un risotto aux champignons".Un  risotto parfait, crèmeux, gouteux. Si bon que j'en aurais bien demandé une autre portion..

 

Monsieur Cigogne a été un peu déçu par la carte des desserts, mais après avoir opté pour "le chocolat Orange", "dôme mousseux chocolat et orange façon un peu Pims", il n'a pas regretté son choix

 

J'avais choisi "le marron" dessert comme son nom l'indique à base de crème de marrons " une torche aux marrons revisitée", certes excellent mais qui m'a laissée un peu sur ma fin.

 

En accompagnement un excellent vin rouge...dont je n'ai hélas pas noté le nom.

 

Nous avons bien sûr terminé par un café qui nous a gentiment été offert, pour compenser les "désagréments" ( sic) occasionnés par notre changement de table.

 

C'est un geste que nous avons bien apprécié.

 

Nous étions venus avec le Passeport Gourmand, ce que nous avions annoncé lors de notre réservation.Il est accepté sans problèmes; par contre il ne donne pas droit à toutes les offres, ce qui est bien précisé sur la carte.

 

 

Bref, nous avons passé un excellent moment et découvert avec plaisir une cuisine délicate, plutôt classique.

 

 

Si vous voulez tester à votre tour, c'est là:

 

L'Ecrin des Saveurs

5 Rue Leitersperger  67100 Strasbourg
03 88 39 21 20

 

 

Commenter cet article

Christine 15/11/2012 08:23


Un bon anniversaire, un peu en retard


et voici une belle table 


bises

Pistounette 14/11/2012 18:02


Bon anniversaire Claude .


Sympa ce petit restau en amoureux .


Le poulet en croûte , quelle bonne idée


Plein de bisous